Convocation à entretien préalable : pas besoin de préciser les faits reprochés

De quoi rassurer les entreprises, l’employeur qui envisage de licencier un salarié et le convoque à entretien préalable n’a pas à préciser dans la lettre de convocation les faits qui lui sont reprochés : Cass. soc., 6 avr. 2016, n° 14-23198 Attention toutefois, des subtilités subsistent pour satisfaire à l’exigence de loyauté et au respect des droits du salarié :…